«

»

Oct 11

Seb FAKIR au Balnéaman


C’est le début de la saison des triathlons exotiques. Pour le premier, je n’ai pas été cherché très loin mais dans nos Pyrénées pour participer à la première édition du Balnéaman.

Quoi dire? A mon tour de faire ma rentrée des classes dans ce petit compte rendu:

géographie : J’ai découvert la vallée du Louron, un petit paradis tout simplement magnifique. Le village de Loudenvielle entouré de ses montagnes et de ses cols qui donnent un air de tour de France (Aspin, Peyresourde, tourmalet) promet un cadre superbe avec le soleil annoncé. Un petit lac avec une eau limpide à 1000m d’altitude nous attend pour la natation mais les  12,3 °C m’ont rappelé à quel point je ne tolère pas l’eau froide.

HIstoire : C’est la première édition de ce triathlon parrainer par le rugbyman  »Castaignède » ce qui vu le bonhomme s’annonce musclé.

Mathématique : C’est la que la magie opère car le Balnéaman est un format ‘111’. Et oui, un petit kilomètre de natation, 100km de vélo et 10km de course à pied (c’etait plus un petit trail). Pour le dénivelé c’est jolie avec 2500mde D+ (3 cols dont l’Aspin et surtout le col d’Azet particulièrement difficile) pour le vélo et

Bulletin de notes : 9ème sur 250

Appréciation : Pour la natation, je ne supporte clairement pas l’eau froide car après ma mésaventure du Celtman, j’ai encore été incapable de mettre la tête sous l’eau et j’ai donc fait de la brasse tout le long. (79ème)

Ensuite, quand la dernière fois que  tu as monté un vrai col de montagne remonte au mois d’avril il ne faut pas s’attendre à faire des miracles donc je ressors forcément déçu car les sensations n’étaient pas bonnes sur le vélo. (13ème)

Pour terminer,  une course à pied  »normal » où je grapille encore quelques places.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller ce triathlon car c’est vraiment très beau et excellemment bien organisé.

A bientôt pour de nouvelles aventures du coté de l’Espagne.